Par défaut

Où l’on parle des prépas universitaires

Vous le savez peut-être, le département de mathématiques abrite une classe préparatoire universitaire (CPU), dont vous trouverez une description parmi les onglets formation. Dans un article du Monde Campus, vous trouverez une discussion sur ce genre de filières, qui fleurissent dans un certain nombre d’universités. C’est le moment de réfléchir à votre orientation si vous êtes au lycée, n’hésitez pas à prendre contact si cette filière vous intéresse !

monde

 

Par défaut

Les maths sont-elles « utiles » ou « pas inutiles » ?

Capture d’écran 2014-09-04 à 21.40.45

Petit jeu de logique pour savoir ce que ces expressions impliquent… quoiqu’il en soit, vous pourrez lire avec profit l’article suivant, intitulé « Pourquoi les maths sont moins inutiles qu’on ne le pense ».

Il peut être motivant de vous donner le dernier paragraphe :

Et pourtant, même si elles nécessitent des études longues (au moins Bac+5), « les diplômés en mathématiques sont sûrs à 100% de trouver un travail, qui plus est bien rémunéré », promet Richard Fontanges. De quoi motiver ceux qui pensent que la bosse des maths va leur faire mal…

 

Par défaut

Géométrie et cerveau

Dans cette vidéo, vous découvrirez comment votre cerveau identifie un mouvement à partir de quelques points seulement. Là où la géométrie apparaît de manière très amusante, c’est quand on constate que ces points ont des trajectoires rectilignes mais que l’ensemble semble tourner. Votre exercice pour la journée, c’est d’écrire l’énoncé du théorème à démontrer… ou de vous délecter de cette vidéo :)

Capture d’écran 2014-08-09 à 13.24.12

Par défaut

Géométrie avec les mains…

Parfois, on parle de donner des explications « avec les mains » quand on n’est pas très précis sur les termes que l’on emploie. Eh bien dans cet exemple, la géométrie se vit avec les mains. On y découvre les possibilités des différents volumes pyramidaux de s’arranger.

Les plus motivé(e)s prendront un papier et un crayon et commenceront à dessiner comment les longueurs des arêtes peuvent de toucher et se rejoindre… 😉

Capture d’écran 2014-07-20 à 17.50.44

Par défaut

Quand un ancien étudiant de la faculté des sciences de Nancy met tout le monde d’accord à l’X…

photoLors du classement 2013 de l’École Polytechnique, c’est Loïc Richier qui est sorti premier, devenant ainsi l’un des fameux Majors de l’École Polytechnique. Là où nous sommes concernés, c’est que Loïc n’est pas passé par Louis le Grand, Henri IV et consorts. Il a été l’un des brillants étudiants de notre licence de mathématiques (faculté des Sciences de Nancy) !

Il a prouvé par là plusieurs choses. Clairement, il a des qualités personnelles, sans lesquelles même une bonne formation ne porte pas ses fruits. Mais il prouve aussi que les étudiants de l’Université ne sont pas limités dans leurs ambitions ; ce n’est pas la structure qui les empêche d’accéder aux sommets, ce sont plutôt des croyances sur ce qui est « autorisé » ou non. En plus de le féliciter une fois de plus pour son très beau parcours, nous le remercions donc d’avoir rappelé aux étudiants actuels qu’ils peuvent rêver aussi loin qu’ils le souhaitent.

Il nous a écrit :

« Je suis bien d’accord avec toi sur l’ « autocensure » qui peut exister à l’Université, en tout cas tous les universitaires de l’X ont de sérieux doutes sur leur capacité à suivre les cours avec les étudiants de classes préparatoires en arrivant à l’Ecole. Du coup, la « statistique » qui me paraît la plus représentative est que nous avons tous les dix obtenu notre diplôme. »

Et il ajoute :

« Il y a peut-être une chose qui me tient à cœur et que le journaliste du Monde n’a pas souhaité écrire, c’est que je dois beaucoup à l’équipe pédagogique de la Faculté des Sciences de Nancy. Évidemment pour la qualité des cours que j’ai suivi, mais aussi pour m’avoir (beaucoup) aidé et soutenu lorsque j’ai passé ce concours. C’est surtout grâce à vous que j’ai fini par tenter ma chance… »

Alors, après la lecture de cet article, si vous pensez qu’une licence de mathématiques a tout pour vous plaire, n’oubliez pas qu’elle vous ouvre de très nombreuses portes dans le domaine scientifique. (Si votre rêve est d’être chef cuistot — qui est une profession tout aussi louable que mathématicien, les gourmands seront tous d’accord ! — nous aurons plaisir à vous envoyer à nos voisins plus compétents que nous dans le domaine, au lycée Stanislas. 😉 )

Capture d’écran 2014-04-03 à 13.32.53

Par défaut

Paradoxe des maths en France: des pointures mais trop d’élèves dégoûtés

Voici un article qui dresse un tableau intéressant (à mon goût) de l’enseignement des maths en France. Mon passage préféré est le suivant, car c’est un élément crucial et extrêmement motivant :

C’est la seule discipline dans laquelle l’élève peut prouver au maître que le maître à tort car elle repose sur la rigueur intellectuelle et la démonstration, qui ne sont malheureusement pas enseignées.

Eh oui ! Alors, prêt(e) à venir nous bousculer ? Parce qu’à l’université, c’est là-dessus que nous souhaitons mettre l’accent. Devenir costaud et clair, savoir démontrer, débusquer ses erreurs et celles des autres, décider qui a trouvé une pépite et qui s’est arrêté sur un caillou. Mais attention ! Il faut savoir argumenter clairement, ce n’est pas une conversation de comptoir ! 😉

Capture d’écran 2014-02-26 à 10.26.58

Par défaut

Passion pour les maths ?

Dans cet exposé, on découvre un homme de médias qui n’a jamais oublié son amour pour les mathématiques… Il en résulte un humour et une qualité de texte d’une part, sans compromis sur la justesse des arguments mais plutôt une grande attention à ce que tout le monde comprenne. Les maths ne sont pas expliquées en détail, mais c’est plaisant.

L’auteur termine avec un point de vue, qui mérite le débat mais qui montre une facette du plaisir de faire des maths…